La spiritualité de la beauté

Le souffle de la spiritualité de la beauté rayonne dans notre monde

Page 2 of 11

Le gouffre infini de Dieu


« L’homme …essaie inutilement de remplir…recherchant des choses absentes …mais qui en sont toutes incapables, parce que ce gouffre infini ne peut être rempli que par un objet infini et immuable, c’est-à-dire que par Dieu même »

Blaise Pascal ( 1623-1662)
(Pensée 181, Edition de Sellier)

Beauté de la lumière en nous


 » C’est une lumière, essentielle, transcendante, et qui surpasse toute connaissance et toute réalité. Cette lumière luit dans le plus intime et le plus profond du tréfonds de l’âme humaine »

Jean Tauler (1300-1361), Les mystiques rhénans, Le Cerf, p.205

Le Royaume ou la beauté


« Le Royaume de Dieu est déjà là: Il est dans la beauté du monde »
Alexandre Men (1935-1990), prêtre orthodoxe russe
« Le christianisme ne fait que commencer », Editions du Cerf

Le soleil de Dieu


« Pour toi, sois toute tournée vers Moi »

Paule de Mulatier (1903-1980)
Entre dans ma Gloire, Arfuyen, p.26

Un désert de beauté

« La Voie te conduit au désert admirable.

Par un sentier étroit, tu trouveras sans le vouloir

L’empreinte du désert »

Maître Eckhart ( 1260-1327), Le grain de senevé ( extraits)

Contemplation de la beauté


« Jouissons de nous, Ami,
Dans ta beauté allons nous contempler
Sur la montagne ou la colline,
Où jaillit l’eau pure,
Et dans l’épaisseur entrons plus avant. »

Jean de la Croix (1542-1591)
Poésies complètes, Ibériques, p.37

Le NOM ou la beauté de l’infini


« Le NOM de Dieu est Dieu car Dieu est infini. »

Paul Florensky,( 1886-1937) mathématicien russe et prêtre orthodoxe

« Jean-Michel Kantor et Loren Graham, Au nom de l’INFINI, Belin, p. 171 et s. »

MOSAÏQUE 18 : L’Anonyme de Francfort ou de l’Ami de Dieu (XIVème siècle)

L’Anonyme de Francfort nous est parfaitement inconnu sauf par une traduction en allemand qu’en fit Martin Luther.

Mosaïque 17 : Etty Hillesum (1914-1943) ou une lumière dans la nuit

Etty Hillesum a eu une vie tragique commencée dans l’aisance de la bourgeoisie nérelandaise et parcourut un chemin vers le lumière dans l’enfer nazi.

Etty Hillesum a rédigé un journal intime de 1941 à 1943 dont on a fait le désormais célèbre « Une vie bouleversée ». Il s’agit d’un livre majeur pour notre temps car Etty , en un court parcours de vie passera de l’insouciance à une profondeur mystique sans égale. Après sa rencontre avec Julius SPIER ( 1887-1942), disciple de Carl Jung, elle entrera dans l’univers de la Bible puis à peu dans l’intimité de Dieu. Comme la quasi totalité des juifs de Hollande elle sera déportée par les nazis pour mourir à 29 ans à Auschwitz .En très peu de de temps elle découvrira sans jamais la nommer explicitement une intériorité abyssale. Dans l’une de ses lettres , elle écrit par exemple: »Un puit très profond est en moi.Et Dieu est dans ce puit.Parfois, j’arrive à le rejoindre, le plus souvent la pierre et le sable l’ont enterré et le sable le recouvre: alors Dieu est enterré, il faut à nouveau le déterrer. » (Jounal, 97)

Beauté du monde

Photo Nicole Citrain

Laisser faire la beauté du monde et des saisons. S’abandonner à l’attente du printemps dans l’automne…

Marie Christine P.

« Older posts Newer posts »