La spiritualité de la beauté

Le souffle de la spiritualité de la beauté rayonne dans notre monde

Auteur : Gerard (page 2 of 7)

Contemplation de la beauté


« Jouissons de nous, Ami,
Dans ta beauté allons nous contempler
Sur la montagne ou la colline,
Où jaillit l’eau pure,
Et dans l’épaisseur entrons plus avant. »

Jean de la Croix (1542-1591)
Poésies complètes, Ibériques, p.37

Le NOM ou la beauté de l’infini


« Le NOM de Dieu est Dieu car Dieu est infini. »

Paul Florensky,( 1886-1937) mathématicien russe et prêtre orthodoxe

« Jean-Michel Kantor et Loren Graham, Au nom de l’INFINI, Belin, p. 171 et s. »

Beauté du monde

Photo Nicole Citrain

Laisser faire la beauté du monde et des saisons. S’abandonner à l’attente du printemps dans l’automne…

Marie Christine P.

La lumière obscure de la beauté


« Être transparent car plus de comment »
Anonyme contemporain

Beauté du temps


« Je mets de plus en plus de temps à faire de moins en moins de choses. »

Spirituelle chrétienne anonyme contemporaine

Elle est désormais…


Elle est désormais
Tout près d’un désert,
Semée où ne sait,
Comme une lisière
Bordant une ville,
Sans fort ni murets,
Bâtie sur une île
Où elle apparaît.

Gérard-Emmanuel F.
Présence, Éditions Spinelle, p. 80




Ombre et lumière


Elle est fugitive,
De fraîcheur parée.
Mais dans une esquive,
Elle disparaît
En ombre et lumière.
Elle est la Présence
Dans les aubes claires
De nos renaissances.

Gérard-Emmanuel F.
Présence, Editions Spinelle, p. 80

Femme et beauté


J’avais écrit d’elle
Qu’elle était très belle.
Je l’appelais « Elle ».
Elle était parcelle
De deux étincelles,
Réelle, irréelle,
D’une peau pastel,
Toute sensorielle.

Gérard-Emmanuel F.
Présence, Editions Spinelle, p. 80




Désir et beauté


« J’aimerais tôt partir
En prairie de plaisirs
Où mon âme soupire,
Au jardin des désirs,
M’enflammer à jamais ,
Contempler ta beauté . »

Gérard-Emmanuel F.

La beauté de l’Eden


« Une immense beauté
Ici se montre toute, et resplendit,
Très claire et pure, une lumière
Qui jamais ne connait la nuit:
Un éternel printemps fleurit ici. »

Fray Luis de Léon ( 1528-1591)
Poésies complètes, Ibériques, 1993, p. 61
« Older posts Newer posts »